Illustration – First Low-Poly – Landscape

Illustration en Low-Poly – Paysage

Pour la première fois, j’ai essayé de travailler une illustration en Low-Poly.

J’ai toujours trouvé ce style très graphique mais j’attribuais sa maîtrise à des experts de la 3d !

Pourtant simple à mettre en place, le Low-Poly (low-polygon) s’avère particulièrement long et fastidieux. Surtout lorsqu’on le travaille sous Photoshop ou Illustrator !

A mi-chemin, j’ai manqué d’abandonner le visuel, le résultat n’est pas visible rapidement et les heures de travail s’enchainent vite ! Finalement, je suis ravie d’être allée jusqu’au bout !

Mais c’est quoi déjà le Low-Poly ?

Vous savez-, le Low-Poly, c’est cette technique (qui date) de maillage 3D et qui consiste à créer un décor minimaliste avec peu de polygones. A l’image de nos anciens jeux vidéos et à la différence de la plupart des images auxquelles nous sommes soumis aujourd’hui !

Lorsqu’on pense en 2D (parce-qu’on pas pas « eu » encore l’occasion de se frotter à la 3D), on imagine bien dans sa tête ce que représentera notre scène une fois figée dans ses perspectives.

Avec ce nouvel exercice, il m’a semblé intégrer une notion de 3D à mon dessin 2D ! Sans me prendre pour une cubiste, j’ai eu l’impression que le rendu final me permettait d’interpréter différents points de vues depuis le même angle !

Voici ci-dessous le rendu final.

Paysage en Low-Poly
First Low-Poly illustration

Pour réaliser ce dessin, j’ai scrupuleusement examiné plusieurs tutos dont celui ci – d’Isometric Obsession.

Pour avoir l’habitude de dessiner des portraits, j’ai pensé qu’un paysage serait un bon exercice pour démarrer.

Je me suis inspirée de la photo libre d’utilisation trouvée ici &  présentée ci-dessous.

Paysage inspiration pour illustration en low-poly

 

Avec un Lasso Polygonal & un filtre flou par moyenne, c’est vrai que le tour est vite joué….Pour 1 polygone !!

Finalement, quelques heures de travail plus tard, j’étais tout de même contente de pouvoir observer le résultat final.

Un trop grand nombre de polygones peut dénaturer le côté minimaliste de cette technique. A l’appréciation de chacun, je trouve que le bon compromis se trouve un peu après l’aspect « jeux vidéos de notre jeunesse » mais avant un rendu trop réaliste !

J’espère rapidement expérimenter à nouveau cette technique !

les deux visuels en face à face
mise en situation des deux éléments

Laisser un commentaire